VIIe Congrès du REARE (22-24 septembre 2016). La temporalité dans les épopées

  •  "La temporalité dans les épopées: structuration, fonctions et modes d’expression" - VIIe Congrès international du Réseau Euro-Africain de Recherches sur les Épopées (REARE) - Paris, 22-24 septembre 2016 -
  • Organisateurs : Ursula Baumgardt, Romuald Fonkoua, Claudine Le Blanc, Jean-Pierre Martin
  • Cette manifestation bénéficie du soutien du Conseil scientifique de l’INALCO, du Centre d’Études et de Recherches Comparatistes de l’Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3, de l’Université Paris-Sorbonne – Paris 4 et du Centre de Recherches Textes et Cultures de l’Université d’Artois.

 

Jeudi 22 septembre 2016, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, 2, rue de Lille, 75007

 

Grand Salon (2e étage)

9h - Accueil des participants

9h30 - Bassirou Dieng, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, « La temporalité dans l’épopée dynastique wolof »

10h - Amade Faye, Université Cheikh Anta Diop-IFAN, Dakar, « La bataille de Guy Njuli dans le temps du rêve de liberté des communautés seereer (Sénégambie) »

10h30 - Abdoulaye Keïta, IFAN- Université Cheikh Anta Diop, Dakar, « La bataille de Makka ou quand le présent sert la théâtralisation du futur »

11h - Pause

 

Grand Salon

11h30 - Patricia Rochwert-Zuili, Université d’Artois, « La temporalité dans la geste cidienne : aspects poétiques et socio-politiques »

12h - Aude Plagnard, Paris Sorbonne – Casa de Velásquez, « “Ce que dira le chant au dos de cette page” (“Lo que el canto dirá, vuelta la hoja”). La performance épique dans La Araucana : le temps de l’histoire et l’espace du livre »

 

Salle 221

11h30 - Allahshokr Assadollahi Tejaragh, Université de Tabriz, « Temps et temporalité dans le ShahNameh : interférences des temps épiques et historiques »

12h - Dimitri Garncarzyk, Université Sorbonne Nouvelle, « Le barde pressé, ou de l’urgence d’écrire une épopée : autour du Combat du dragon avec les aigles de Jovan Rajić »

 

Grand Salon

14h - Isabelle Rachel Casta, Université d’Artois, « Le temps gelé : une épopée du Néant (The Leftovers, Les Revenants) ? »

14h30 - Marguerite Mouton, Université Paris Est - Créteil, « L’épique intempestif à l’ère du roman »

15h - Pause

15h30 - Lilyan Kesteloot, IFAN, Dakar, « Temps de l’histoire, temps du récit, indices du temps dans la performance, dans les épopées bambara et peules »

16h - Cheick Sakho, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, « La temporalité dans les traditions épiques ouest-africaines : une notion imprécise et incohérente »

 

Salle 221

14h - Pascale Mougeolle, Université de Lorraine, « Construire l’instant : poétique de la répétition dans l’épopée occidentale »

14h30 - Isabelle Weill, Paris Ouest – La Défense, « Distorsions et parallèles temporels dans les romans épiques anglais relatant les exploits de la marine de guerre à l’époque des coalitions napoléoniennes »

15h - Pause

15h30 - Aissata Soumana Kindo, Université Abdou Moumouni, Niamey, « Le temps de narration dans Chaka, une épopée bantoue »

16h - Elara Bertho, Université Sorbonne Nouvelle, « Enjeux épiques de la représentation de la colonisation : Samori Touré (Guinée) et le “travail épique” »

 

Vendredi 23 septembre 2016, Institut National des Langues et Civilisations Orientales

 

Grand Salon (2e étage)

9h - Marion Bonansea, Université Lyon II, « Le “futur passé” : récit de guerre épique et expérience du temps (La Chanson de Roland, Aliscans, Raoul de Cambrai et La Chanson d'Antioche) »

9h 30 - Maïmouna Kane, Université Cheikh Anta Diop, « La temporalité dans Raoul de Cambrai (structuration, fonction et mode d’expression) »

10h - Emmanuelle Poulain-Gautret, Université Lille 3, « Maître(sse) du temps ? La temporalité dans Florence de Rome »

10h 30 - Pause

11h - Manuel Esposito, Université Sorbonne Nouvelle, « Une tentative d’abolition du Temps : la narration en tant que défi lancé à la mort dans le Roland furieux de l’Arioste »

11h 30 - Catherine Servan-Schreiber, CNRS, « Temporalités de la vendetta dans les épopées indiennes du Bandit d’honneur »

12h - Claudine Le Blanc, Université Sorbonne Nouvelle, « Temps épique, temps dramatique : la délibération dans l’épopée indienne »

 

14h - Table ronde, L’épopée peule

  • Ursula Baumgardt, INALCO, « Structures narratives et représentations du temps dans l'épopée peule du Mâssina »
  • Amadou Oury Diallo, Université Assane Seck de Ziguinchor, « La configuration du temps dans les épopées du Foûta-Djalon »
  • Amadou Sow, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, « Repères temporels, instance de narration et typologie des épopées peules dans Samba Guéladjo Diégui, Guélel et Goumallo, Boûbou Ardo Galo et l’Epopée du Foûta Djalon, la chute du Gâbou »
  • Ibrahima Wane, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, « Rythme et ressorts de l’action de l’Almaami Maalik Sii du Bundu »

16h - Pause

16h 30 - Assemblée Générale du REARE

 

Samedi 24 septembre 2016, Sorbonne, Amphithéâtre Michelet, 48, rue Saint-Jacques, Paris – 75005

 

9h - Blandine Manouéré Koletou, Université Yaoundé I, « L’énonciation temporelle dans l’épopée Mvett de Tsira Ndong Ndoutoume »

9h 30 - Emmanuel Matateyou, Université Yaoundé I, « Récit épique et poétique de la temporalité : le cas de Moneblum de Samuel Martin Enobelinga »

10h - Angèle Christine Ondo, Université Omar Bongo, Libreville, « L’esthétique de l’intemporalité dans le Mvett »

10h 30 - Pause

11h - Jean Derive, Université de Savoie, LLACAN, « Le régime temporel dans la narration de l’épopée »

11h 30 - Christina Ramalho, Universidade federal de Sergipe, Brésil, « Les représentations épiques romantiques de l’époque coloniale au Brésil »

 

14h - François Dingremont, École des Hautes Études en Sciences Sociales, « Le kairos, une référence temporelle pour l’Odyssée ? »

14h 30 - Ana Rita Figueira, Université de Lisbonne, « La Mise en Scène du Temps dans la Description du Bouclier d’Achille »

15h - Claudine Nédelec, Université d’Artois, « Les épopées travesties, “appropriées à l’histoire du temps” (XVIIe siècle) »

15h 30 - Pause

16h - Xavier Luffin, Université Libre de Bruxelles, « Temporalité et religion dans la tradition épique arabe. Le cas des épopées de Sayf bin Dhi Yazan et de ‘Antar ibn Shaddad »

16h 30 - Bochra Charnay, Université d’Artois, « La temporalité dans la Geste hilalienne : ruptures et confusions »

17h - Julien Decharneux, Université Libre de Bruxelles, « Personnages historiques dans l’épopée arabe de ‘Antara ibn Shaddâd. Une temporalité originale : les cas d’Alexandre le Grand et de Godefroy de Bouillon »

17h 30 - Conclusions