CONNIVENCES

Le blog des doctorants de Litt&Arts

Journées Doctorales 2017 : les lundi 10 et mardi 11 avril 2017 "le sens du rythme"

Chères doctorantes, chers doctorants,

Les Journées Doctorales de Litt&Arts sont de retour pour la deuxième année consécutive. Si la terrible solitude du doctorant vous guette ou qu'au contraire vous êtes déjà propulsés vers les sommets de la gloire universitaire, venez partager vos recherches les lundi 10 et mardi 11 avril 2017 sur le campus universitaire de Saint-Martin d'Hères, en Grande Salle des Colloques et à la MSH Alpes.

ette année les Journées Doctorales innovent avec un thème de recherche qui dirigera nos réflexions: "le sens du rythme", dont vous trouverez le descriptif en pièce jointe. De la littérature à la sociologie, des arts de la scène au cinéma, toutes les propositions autour de ce thème sont les bienvenues. Le format de ces journées est varié puisqu'il comprendra des communications classiques, des interventions artistiques, mais aussi des ateliers d'échanges et une présentation des ELLUG sur le mode de fonctionnement des éditeurs universitaires.

 

Les propositions de contribution sont à envoyer au plus tard le vendredi 3 mars à Nina Soleymani :  nina.soleymani@univ-grenoble-alpes.fr

 

Les Journées Doctorales ont pour vocation première d'amener les doctorant-e-s de Litt&Arts à se rencontrer et à dialoguer ; elles sont aussi pour les nouveaux inscrits en thèse une occasion de présenter leurs recherches en public. C'est l'opportunité de bénéficier de l'écoute d'autres doctorant-e-s, ainsi que des professeur-e-s du laboratoire qui y assisteront en qualité de répondant-e-s. Sachez également que votre participation vous rapportera des Heures Forfaitaires pour la formation doctorale!C

 

NB: Le déjeuner des deux journées sera pris en charge par le laboratoire pour les doctorant-e-s participant ou assistant aux exposés. Merci de nous confirmer votre présence avant le vendredi 3 mars même si vous ne souhaitez qu'assister aux Journées, pour que nous puissions communiquer au traiteur le nombre de repas nécessaires.

 

Ces Journées sont principalement destinées aux doctorant-e-s de Litt&Arts, mais d'autres propositions pourront être examinées sur demande par le comité d'organisation, en fonction du nombre de participants.

 

Doctoralement vôtre,

Le comité d'organisation des Journées Doctorales Litt&Arts

 

Journées doctorales
Litt&Arts 2017

Thème
LE SENS DU RYTHME

Qu’est-ce que la notion de rythme rend visible et énonçable dans chacune de nos recherches ?
Avec Gilles Deleuze, nous pourrions comprendre la notion de rythme comme l'évolution, dans le temps et dans l'espace, de rapports entre plusieurs éléments (des corps, des images, des mots, des personnages, des lieux...). Une oeuvre littéraire, un spectacle de danse ou un film, peuvent être conçus comme des processus rythmiques, où des rapports spatio-temporels sont agencés, travaillés, détournés (à partir d'une page, d'un montage, d'une scène…), et bien sûr, saisis, partagés, reçus.
Dans son acception courante, le rythme n'est identifiable que s'il est périodique, c'est-à-dire structuré et répété. Ainsi en va-t-il du rythme des saisons, du rythme de croissance et de décroissance des individus, des empires, des institutions, du rythme de la tragédie, inscrit paraît-il dans le marbre comme le destin de ses personnages : exposition, noeud, dénouement. On en distingue alors les différentes phases, on en étudie l'ordre, d'un point de vue souvent structuraliste.
Mais il est également envisageable de penser le rythme comme un flux, une manière de fluer dans l'espace et dans le temps. Il s'agit alors de l'étudier, en quelque sorte, comme un écoulement, non-assujetti par sa fin ni par un schéma d'évolution pré-établi. Il serait alors un processus perpétuel d'orientation, c'est-à-dire d'évolution avec un monde mouvant. On pourrait ainsi affirmer que "vivre, c'est devenir" (Laplantine), et que l'analyse de ce devenir est précisément le sujet de l'analyse rythmique.
Dans l'expression « avoir le sens du rythme » il est question de sentir le rythme, de (se) le rendre sensible — avec sa direction et ses effets. Mais c'est aussi encore le "sens" de ce rythme qui est en jeu, sa raison d'être.
En esquissant quelques catégories communes, on pourrait capter, exposer et comparer les phénomènes rythmiques auxquels tout dispositif nous confronte : échelle des cycles / passages, accélération / ralentissement, mouvement / stase, coordination / contraste, synchronie / diachronie, compatibilité / incompatibilité, individuel / commun… tout en leur reconnaissant une singularité rythmique propre.
Car chaque dispositif artistique prend une position en configurant son rythme. La construction d’un plan dans un film, une certaine configuration narrative ou linguistique dans un texte, le déroulement d’une performance par exemple nous donnent des rythmes à pratiquer et à penser. Ils dé-montent (contre-rythmes) et re-montent les espaces-temps dans lesquels nous — nos corps sensibles — vivons, des espace-temps où des questions éthiques et politiques de rythme sont incontournables : accélérer ou ralentir, ouvrir ou retenir, avancer ou reculer, converger ou diverger ?

Les doctorant-e-s qui souhaiteraient participer aux Journées Doctorales en proposant une communication orale (20min + 10min de discussion) ou une intervention d'une autre forme (performance, poster, présentation d'un travail artistique, projection) sont invités à nous faire parvenir leur proposition (environ 1000 signes) le vendredi 3 mars au plus tard à l'adresse suivante : nina.soleymani@univ-grenoble-alpes.fr

Bachelard Gaston, La dialectique de la durée. PUF, 1950 (chapitre VIII)
Deleuze Gilles, Spinoza philosophie pratique. Minuit, 1970.
Laplantine François, Le social et le sensible. Téraèdre, 2005.
Lefebvre Henry, Éléments de rythmanalyse. Introduction à la connaissance des rythmes. Editions Syllepse, 1992.
Meschonnic Henri, Critique du rythme. Anthropologie historique du langage. Verdier, 2009.
Multitudes, 2011/3, n° 46 (dossier Rythmanalyses)
Site Rhuthmos : http://rhuthmos.eu/

 

Publié le lun, 01/16/2017 - 13:53 par Doctorants de Litt&Arts

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd><h1><h2><h3>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Un billet de Doctorants de Litt&Arts